• La crise des années 1930

    programme: “guerre, démocratie, totalitarisme (17 à 21 heures)”<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Titre de la séquence:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La crise des années 1930<o:p></o:p>

    (6 à 7 heures)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Objectifs de connaissance:<o:p></o:p>

    Objectifs de savoir-faire: analyse d’affiches de propagande allemande<o:p></o:p>

    notions-clés:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    trace écrite<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Introduction<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Comment deux grands pays d’Europe occidentale de régime démocratique réagissent-ils aux crises des années trente .<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    PARTIE I:  La France, la démocratie contestée (2 heures)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    A: La France en crise<o:p></o:p>

    1: Aspects:<o:p></o:p>

    - La chute de la production (pb d’investissements)<o:p></o:p>

    - Pb d’exportations<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: Conséquences:<o:p></o:p>

    - Hausse du chômage<o:p></o:p>

    - Hausse de la xénophobie (envers les immigrés)<o:p></o:p>

    - Réaction contre le travail des femmes<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3: Réactions:<o:p></o:p>

    - Déflation (10% en 1935)<o:p></o:p>

    - Hausse du protectionnisme<o:p></o:p>

    - Instabilité politique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    B: Le front populaire<o:p></o:p>

    1: causes<o:p></o:p>

    - Antiparlementarisme, lié notamment aux scandales politiques (affaire Stavisky)<o:p></o:p>

    - Hausse de l’extrême gauche (PC) et de l’extrême droite (ligues)<o:p></o:p>

    - Emeutes anti gouvernementales<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: création<o:p></o:p>

    La création du front populaire se fiat plus contre la naissance du fascisme que pour un projet commun. Il rassemble le PC, le PS et les radicaux sous le slogan “Pain, paix, liberté”<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3: Effets<o:p></o:p>

    En mai 1936, c’est la victoire du Front Populaire. Le gouvernement de Blum (qui comporte 3 femmes !) entame de grandes réformes qui aboutissent aux accords de Matignon.<o:p></o:p>

    - Création des congés payés<o:p></o:p>

    - Nationalisations<o:p></o:p>

    - 40 heures de travail par semaine<o:p></o:p>

    - Ecole obligatoire jusqu’à 14 ans.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C: La France en 1939<o:p></o:p>

    1: Pas de reprise économique<o:p></o:p>

    2: Hausse du mécontentement<o:p></o:p>

    3: Une “pause dans les réformes et la chute”<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    A l’aube de la deuxième guerre mondiale, la France est en état de faiblesse mais à préservé sa démocratie.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    PARTIE II:  L’Allemagne, la démocratie perdue (1 heures)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A La crise de  la démocratie allemande<o:p></o:p>

    1: Le nationalisme<o:p></o:p>

    -          lié à la honte de la défaite et aux conditions imposés aux vaincus<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: un régime importé par les vainqueurs<o:p></o:p>

    -          été 1918, l’armée allemande est au bord de la mutinerie<o:p></o:p>

    -          Novembre 1918, Guillaume II abdique, c’est la fin de l’Allemagne impériale<o:p></o:p>

    -          Deux visions de la république s’affronte : une république socialiste (spartakistes) ou allemande (démocratique)<o:p></o:p>

    -          Du 5 au 12 janvier 1919 ; c’ est la semaine sanglante, une assemblée constituante réunie à Weimar vote une nouvelle constitution.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    Beaucoup d’allemands considère ce régime comme illégitime.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3 : Vers la chute<o:p></o:p>

    -          Des groupes paramilitaires d’extrême droite multiplient les attentats terroristes. Dès 1921, Adolf Hitler, chef d’un petit parti (le NSDAP ou Part National Socialiste des Travailleurs Allemands) organise des Sections d’Assauts (SA). Il tente même de prendre le pouvoir à Munich mais échoue (dans sa prison il écrira Mein Kampf)<o:p></o:p>

    -          En 1925, Le maréchal Hindenburg est élu président contre Adolf Hitler qui à tout de même 37% des voix. Un nouveau Mark est crée et le régime se redresse.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    B La crise de l’économie<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mais la crise économique foudroie la lente remontée du régime (Voir document 5 page 63)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1: Le chômage<o:p></o:p>

    On passe de 6000 (1928) à 6 000 000 de chômeurs (en 1932). Les socialistes veulent les indemniser, la droite ne le veut pas : il n’y a plus de majorité possible au Reichstag.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: L’inflation<o:p></o:p>

    Une inflation dramatique ruine beaucoup d’allemands (montrer billets allemands)<o:p></o:p>

    On achète son pain avec des milliards de marks<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    La république devient un état autoritaire qui impose l’austérité. La misère rejette les masses vers les extrêmes (PC et NSDAP)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C La crise politique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Analyse d’une affiche de propagande Allemande. Doc 4 page 66<o:p></o:p>

    La propagande: Racisme et antisémitisme<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Compléter la fiche “étudier un personnage”: HITLER<o:p></o:p>

    Compléter la fiche “Etude comparée des totalitarismes communiste et nazi”.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Origine de la croix gammée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les recettes sont connues:<o:p></o:p>

    -          violence (SA et SS). En 1925, la garde personnelle d’Hitler (les SS) comptent déjà 60 000 hommes qui lui sont fanatiquement dévoués.<o:p></o:p>

          -  Dénonciation de l’étranger (donc du traité de Versailles). 1935: Lois de Nuremberg<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le 30 janvier 1933, Hitler arrive légalement au pouvoir. Le maréchal Hindenburg nomme Hitler chancelier.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    PARTIE III: Le totalitarisme allemand (2 heures)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A: L’Etat<o:p></o:p>

    1: Mise en place de la dictature<o:p></o:p>

    -          Suspension des libertés (presse, syndicats, individuelles)<o:p></o:p>

    -          Obtention des pleins pouvoirs pour 4 ans (incendie du Reichstag, interdiction de PC)<o:p></o:p>

    -          Le NSDAP devient parti unique<o:p></o:p>

    -          Élimination des SA par les SS. C’est la nuit des longs couteaux du 30 juin 1934 (300 chefs de SA massacrés par les SS)<o:p></o:p>

    -          Hitler cumule les fonctions de président et de chancelier à la mort de Hindenburg en juin 1934.<o:p></o:p>

    Désormais tous les pouvoirs sont au mains d’Hitler. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: Ancrage de la dictature<o:p></o:p>

    -          Propagande lire les textes « pourquoi on devient Nazi ? »<o:p></o:p>

    -          Autodafé (livre des opposants, des juifs, des pacifistes…)<o:p></o:p>

    -          Gestapo (Geheime Staats Polizei) dirigée par Himmler qui arrête et torture. Les quelques résitants (la rose blanche) sont arrêtés et exécutés.<o:p></o:p>

    -           Camp de concentration « extraits du règlement intérieur de Dachau. Lire des passages du livre sur la déportation »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    B: Les allemands<o:p></o:p>

    1: Hitler chef d’une partie des allemands<o:p></o:p>

    -          Boycott des magasins juifs dès 1933<o:p></o:p>

    -          1935: Lois de Nuremberg (mariage, citoyenneté, émigration)<o:p></o:p>

    -          1938: Nuit de cristal (9 au 10 novembre). Amende de 1 milliard de Marks<o:p></o:p>

    -          Tziganes et homosexuels en camp de concentration<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le slogan : Ein Volk, ein Reich, ein Führer (un peuple, un état, un guide) ne s’applique pas à tous les allemands.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    2: Contrôler le reste des allemands<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -          Création des jeunesses hitlériennes<o:p></o:p>

    -          Culte de la personnalité du Führer<o:p></o:p>

    -          Création de nouveaux programmes scolaires<o:p></o:p>

    -          Restriction du rôle de la femme (Kinder, Kirche, Küche)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On assiste à une nazification de la société. Les symboles hitlériens (croix gammée, salut, uniformes noirs) envahissent la rue. Les sections contrôlent les quartiers et les entreprises.

    <o:p> </o:p>

    3: Contrôler l’économie<o:p></o:p>

    - Autarcie : comme l’Italie fasciste. Les importations sont limitées, les salaires ne progressent pas et les impôts augmentent. On fabrique des produits de remplacement (ou erzats). L’Allemagne fait du troc avec certains pays. <o:p></o:p>

    - Grands travaux : Certains de ces travaux sont obligatoires.<o:p></o:p>

    - Service militaire<o:p></o:p>

    -          Armement : On réarme pour enrayer le chômage.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En 1939, il est vrai que le chômage à disparu en Allemagne, mais à quel prix !<o:p></o:p>


    PARTIE IV: La “théorie des dominos” en Europe  (1 heure)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’expansion allemande: Page 68-69<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A: En Allemagne<o:p></o:p>

    1933: Allemagne quitte la SDN<o:p></o:p>

    janvier 1935: rattachement de la Sarre <o:p></o:p>

    mars 1935: service militaire obligatoire<o:p></o:p>

    1935: réarmement<o:p></o:p>

    7 mars 1936: Remilitarisation de la Rhénanie<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    B: Chez les voisins<o:p></o:p>

    12 mars 1938: Anschluss<o:p></o:p>

    automne 1938: Les sudètes (30 septembre: Munich)<o:p></o:p>

    Puis Dantzig<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C: Dans toute l’Europe<o:p></o:p>

    Dans le prolongement de toute sa politique, Hitler prévoit une conquête de l’espace vital.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Conclusion<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La deuxième guerre mondiale est due, en partie, à la faiblesse des démocraties.<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :